Vie monastique
Famille monastique de Bethléem – La vie liturgique

Famille monastique de Bethléem – La vie liturgique

Par appel de l’Esprit Saint et de l’Église, les Monastères des moines de Bethléem et les Monastères des moniales de Bethléem se consacrent exclusivement à l’adoration du Père en esprit et en vérité, dans la solitude et la communion fraternelle. Ils se mettent à l’école de Jésus, à la manière de sa plus parfaite disciple la Vierge Marie ; ils fixent leur demeure dans l’Évangile et se laissent transformer par la Parole. Ils reçoivent de l’Esprit Saint la paternité de saint Bruno qui leur donne sa sagesse de vie de liturgie, d’amour, de silence, de désert, au coeur de l’Église.

Voici un aperçu de la vie liturgique dans les monastères de Bethléem :

Toute la vie monastique est liturgie mais celle-ci rythme la journée en sept moments particulièrement intenses : cinq sont vécus dans la solitude de l’ermitage et deux ensemble dans l’église du monastère.

À son lever, dans le silence et la solitude de son ermitage, alors qu’il fait encore nuit, le moine ou la moniale célèbre l’office de l’attente pour monter la garde dans la veille du retour de l’Époux qui vient au milieu de la nuit. C’est un temps d’intercession pour tous les hommes en proie à la nuit du doute, de la souffrance, de l’erreur, du péché, de l’incroyance.

À l’église du monastère, les moines se rassemblent pour l’office de matines suivi des laudes pour chanter l’Aurore véritable, « l’Orientale Lumen », le Christ, Orient des orients. Par Lui, l’Église est illuminée de la Lumière sans couchant. Cet office est l’office principal de la journée. Il comporte une longue psalmodie, des lectures bibliques et patristiques. Les cantiques de l’Ancien et du Nouveau Testament, prolongés par les tropaires du Canon des Odes, sont, comme les psaumes, la réponse de l’Épouse à l’Époux.

À 9h, dans la solitude de la cellule, le moine ou la moniale célèbre l’office de tierce qui commémore l’achèvement du mystère pascal pleinement réalisé par l’effusion du Feu de l’Esprit Saint.

À midi, c’est l’heure de sexte. Dans la solitude de son ermitage, le moine ou la moniale contemple le Christ cloué sur la Croix.

À 15h, c’est l’heure de none. Dans l’oratoire de sa cellule ou de son atelier de travail, le moine ou la moniale commémore la mort d’Amour de Jésus sur la Croix.

À vêpres, la communauté se rassemble à l’église du monastère et loue Dieu pour sa création. Dans les profondeurs de la nuit de l’homme pécheur, elle accueille avec allégresse le surgissement du Christ ressuscité, « Lumière Joyeuse de la sainte Gloire du Père ». L’Évangile du jour est proclamé.

L’office de complies, toujours célébré en cellule, est le dernier acte liturgique de la journée. Avant de se coucher, le moine ou la moniale remet son esprit entre les mains du Père, invoquant le Christ pour qu’Il garde son cœur pendant les veilles de la nuit.

L’Eucharistie est le sommet, à la fois de la journée et de la vie fraternelle. C’est l’offrande quotidienne au Père du sacrifice de Jésus pour toute l’humanité. Elle est en général célébrée à la suite des Matines ou des Vêpres.

Dans notre Famille monastique, les différents offices s’inspirent de la liturgie orientale tandis que l’Eucharistie est de rite occidental. Ces célébrations sont colorées par les temps liturgiques et les fêtes, et les saints honorés en ces jours-là.

Source : www.bethleen.org. Reproduit avec la permission du Monastère Sainte Marie Reine des Cœurs Chertsey.  

Pour information :
Monastère-Reine-des-Coeurs
Chertsey, Québec
Tél: 450-882-3907
Fax: 450-882-2695

À la « maison basse » du monastère, des ermitages sont disponibles pour les personnes qui désirent vivre un temps de retraites dans la solitude. Il leur est possible de participer aux liturgies célébrées par la communauté. Un engagement au silence à l’égard des autres retraitants est requis. Ces séjours peuvent durer de quelques jours à une semaine.

Partager cet article

Articles connexes

Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publié. Tous les champs identifiés par un astérisque * sont obligatoires