Promettre obéissance

«Ma nourriture, c’est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’accomplir son œuvre.» Jn 4, 34

Pour saint Benoît, l’amour de Dieu et l’obéissance sont inséparables. «L’obéissance est le propre de ceux qui n’ont rien de plus cher que le Christ» (1), écrit-il dans sa Règle. Le moine sait que l’obéissance du Fils a libéré la nature humaine, et il obéit à son abbé parce qu’il veut imiter le Christ venu faire la volonté de son Père. L’obéissance que Benoît envisage n’est donc pas une obéissance machinale, ni une soumission qui mène à la perte de la personnalité, mais plutôt une obéissance pratiquée par amour. Elle ne concerne pas seulement l’exécution extérieure, mais elle exige aussi l’acceptation du cœur.

Ne nous arrive-t-il pas de répondre «Oui, mais…» à quelqu’un qui nous demande d’accomplir un travail quelconque? L’obéissance sans retard est pour Benoît le premier degré de l’humilité, car il existe, selon lui, un lien profond entre l’humilité et l’obéissance. Mais, dira-t-on, que peut faire le frère si le travail demandé excède la mesure de ses forces? Benoît envisage ce cas limite (2). Il invite le moine à considérer les raisons, les causes de son impuissance et à les faire connaître, patiemment et au moment opportun, à celui qui lui a commandé. Si cependant, après avoir entendu ses représentations, le supérieur maintient son ordre, il recommande au moine de se confier dans le secours de Dieu et d’obéir par amour. Il l’invite ainsi à faire le pas de la confiance pour saisir la grâce qui se présente. Car ce moment sera peut-être l’occasion pour lui de suivre le chemin de la véritable liberté intérieure.

Mais ce n’est pas seulement à l’abbé que Benoît demande aux moines d’obéir : il les exhorte à s’obéir mutuellement, dans l’empressement de la charité. L’obéissance est pour lui un bien commun et une voie qui conduit à Dieu. Elle est un moyen pour le moine de se faire, comme le Christ, le serviteur de tous et de convertir son cœur.

(1) Règle de saint Benoît, chap. 5,2
(2) Cf. Ibid, chap. 68

Pour en savoir davantage sur la vie monastique à l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, consultez note site web. Vous y trouverez des informations sur les stages offerts aux jeunes hommes de 18 à 35 ans. Pour plus renseignements, écrivez-nous à vocations@st-benoit-du-lac.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *