Marie, mère des vocations

Il n’est pas difficile, lorsqu’on lit l’Ecriture, de trouver dans la Vierge Marie le modèle de la réponse à une vocation. Qui plus qu’elle a su accueillir l’appel de Dieu ? Qui plus qu’elle a su y répondre favorablement ? L’épisode de l’annonce à Marie dans l’évangile de Luc (Lc 1,26-38) est sans aucun doute le texte par excellence qui peut accompagner notre propre réponse à l’appel de Dieu.

Dans ce passage nous voyons d’abord comment la réponse de Marie se situe à l’intérieur d’un dialogue. Marie s’interroge, pose des questions. Elle est dans une attitude d’accueil, mais pas un accueil passif. Elle interroge. Elle se rend compte de la grandeur de ce qui lui est demandé et elle veut savoir comment elle pourra répondre de la manière la plus adaptée à ce qui est attendu d’elle. D’une manière remarquable cette scène se termine avec la réponse conclusive de Marie : que tout se passe pour moi selon ta parole ! Aucun des autres épisodes d’annonciations de l’Ancien ou du Nouveau Testament ne contient cette réponse finale de celui qui entend l’appel. Marie nous montre d’une manière très nette comment l’accueil à l’appel de Dieu n’est pas simplement l’accueil des messages qui nous sont extérieurs : il se fait dans notre dialogue avec Dieu.

Ceci nous conduit à une réflexion un peu plus large. Bien souvent nous pouvons avoir l’impression que plus Dieu agit (ou pourrait agir) dans notre vie, plus nous aurions à être passif. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle parfois cet appel peut nous faire peur ; dans ce cas en effet il s’agirait de se plier à une voix qui ne nous correspond pas. Marie nous montre exactement le contraire : plus Dieu intervient plus nous sommes sollicités pour être actifs. Alors que Zacharie, quelques versets plus tôt avait terminé muet en cherchant à résister à l’appel de Dieu, Marie est rendue d’autant plus active par cet appel inouï que Dieu lui fait entendre. Recevoir l’appel de Dieu ce n’est pas chercher à être de plus en plus passif, c’est au contraire devenir de plus en plus actif. La vie avec Dieu, la vie en réponse à Son appel c’est une vie d’aventure, une vie d’action. Dès que l’ange la quitte Marie se met en route rapidement…

Dans la réponse à cet appel Marie nous montre enfin le témoignage d’une véritable intelligence. Si Marie prolonge ce dialogue avec l’ange, ce n’est pas parce qu’elle ne comprend pas ce qui lui arrive… Bien au contraire: si Marie demande des précisions à l’ange Gabriel, c’est bien parce qu’elle a perçu que la mission qu’elle reçoit la dépasse elle et dépasse même tout ce qui s’est produit dans l’histoire du peuple d’Israël jusqu’à elle. Nous avons souvent l’habitude de représenter Marie à l’Annonciation avec le livre des Ecritures ouverts. Répondre à sa vocation est aussi une démarche d’intelligence. Comme Marie nous faisons résonner l’appel de Dieu avec l’intelligence que nous avons de notre propre histoire.

N’ayons donc pas peur de nous laisser modeler par notre Maman du Ciel pour pouvoir répondre comme elle à l’appel que Dieu nous adresse !

Il n’est pas difficile, lorsqu’on lit l’Ecriture, de trouver dans la Vierge Marie le modèle de la réponse à une vocation. Qui plus qu’elle a su accueillir l’appel de Dieu ? Qui plus qu’elle a su y répondre favorablement ? L’épisode de l’annonce à Marie dans l’évangile de Luc (Lc 1,26-38) est sans aucun doute le texte par excellence qui peut nous accompagner notre propre réponse à l’appel de Dieu.

Dans ce passage nous voyons d’abord comment la réponse de Marie se situe à l’intérieur d’un dialogue. Marie s’interroge, pose des questions. Elle est dans une attitude d’accueil, mais pas un accueil passif. Elle interroge. Elle se rend compte de la grandeur de ce qui lui est demandé et elle veut savoir comment elle pourra répondre de la manière la plus adaptée à ce qui est attendu d’elle. D’une manière remarquable cette scène se termine avec la réponse conclusive de Marie : que tout se passe pour moi selon ta parole ! Aucun des autres épisodes d’annonciations de l’Ancien ou du Nouveau Testament ne contient cette réponse finale de celui qui entend l’appel. Marie nous montre d’une manière très nette comment l’accueil à l’appel de Dieu n’est pas simplement l’accueil des messages qui nous sont extérieurs : il se fait dans notre dialogue avec Dieu.

Ceci nous conduit à une réflexion un peu plus large. Bien souvent nous pouvons avoir l’impression que plus Dieu agit (ou pourrait agir) dans notre vie, plus nous aurions à être passif. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle parfois cet appel peut nous faire peur ; dans ce cas en effet il s’agirait de se plier à une voix qui ne nous correspond pas. Marie nous montre exactement le contraire : plus Dieu intervient plus nous sommes sollicités pour être actifs. Alors que Zacharie, quelques versets plus tôt avait terminé muet en cherchant à résister à l’appel de Dieu, Marie est rendue d’autant plus active par cet appel inouï que Dieu lui fait entendre. Recevoir l’appel de Dieu ce n’est pas chercher à être de plus en plus passif, c’est au contraire devenir de plus en plus actif. La vie avec Dieu, la vie en réponse à Son appel c’est une vie d’aventure, une vie d’action. Dès que l’ange la quitte Marie se met en route rapidement…

Dans la réponse à cet appel Marie nous montre enfin le témoignage d’une véritable intelligence. Si Marie prolonge ce dialogue avec l’ange, ce n’est pas parce qu’elle ne comprend pas ce qui lui arrive… Bien au contraire: si Marie demande des précisions à l’ange Gabriel, c’est bien parce qu’elle a perçu que la mission qu’elle reçoit la dépasse elle et dépasse même tout ce qui s’est produit dans l’histoire du peuple d’Israël jusqu’à elle. Nous avons souvent l’habitude de représenter Marie à l’Annonciation avec le livre des Ecritures ouverts. Répondre à sa vocation est aussi une démarche d’intelligence. Comme Marie nous faisons résonner l’appel de Dieu avec l’intelligence que nous avons de notre propre histoire.

N’ayons donc pas peur de nous laisser modeler par notre Maman du Ciel pour pouvoir répondre comme elle à l’appel que Dieu nous adresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *