Comment choisir un accompagnateur spirituel ou une accompagnatrice spirituelle? (Partie 2 de 3)

J.T.: Quelle est l’importance de la formation des accompagnateurs spirituels ?

D.R.: Par rapport aux types de demandes et types de personnes qui font des demandes pour être accompagnées spirituellement, on se rend compte que la capacité des accompagnateurs d’avoir les outils conceptuels, spirituels et théologiques est importante. Disons d’emblée que plusieurs personnes qui demandent l’accompagnement sont moins à l’aise avec le paradigme religieux, même s’ils demandent explicitement l’accompagnement spirituel. La porte d’entrée est donc souvent l’expérience humaine. L’élément de la psychologie joue un rôle important. Autrement dit, il faut savoir comment écouter. Écouter est un art! Avec des outils d’écoute, des notions de counselling et de psychologie, il est plus facile de créer un rapport de confiance favorable à la croissance.

Dans le cas du prêtre, il existe une sorte de confiance qui permet de se dire, parce qu’il semble qu’il y a encore une conception du rôle du prêtre comme une personne éminemment capable d’écouter. Il est perçu que dans la mission du prêtre est comprise cette capacité d’écoute et d’accueil sans juger. Une personne aura plus facilement confiance si elle a eu une expérience positive ou si elle a reçu une image positive des prêtres et des religieuses comme des personnes d’écoute. Certaines personnes ont une formation qui véhicule une forme de catholicisme qui porte de grandes lacunes ou qui demeure encore formulée à partir d’une vision venant des médias très biaisée de la vie consacrée. Les gens viennent parfois avec ce bagage en accompagnement. Le lien de confiance à établir va aider à briser certains schémas ou stéréotypes concernant l’idée que l’on se fait du prêtre, de l’Église ou de la manière de se vivre comme croyant ou pratiquant. Pour toute ces raisons, il est important que l’accompagnateur possède une solide formation afin de rencontrer les gens là ou ils sont.

Je prends pour acquis que les personnes vont aller d’abord vers un prêtre pour l’accompagnement spirituel, mais en fait plusieurs laïcs se sont donnés la formation pour faire de l’accompagnement. En ce moment, l’archidiocèse d’Ottawa débute sa deuxième année d’une formation échelonnée sur trois ans, offerte en anglais. Nous aurons bientôt les bienfaits de cette première cohorte qui compte des personnes qui pourront faire l’accompagnement en français.

J.T. : Si on recherche un bon accompagnateur, comment fait-on pour s’orienter ?

D.R. : Si on veut être sûr que la personne est reconnue comme accompagnateur, il y a des moyens de le vérifier. Un des moyens est de se procurer l’annuaire des accompagnateurs spirituels de l’Association internationale des accompagnateurs spirituels (http://www.sdiworld.org). Cette association a été fondée aux États-Unis, mais elle est internationale. Dans l’annuaire, leurs membres sont inscrits pour chaque ville. En français, je ne connais pas d’équivalent mais les paroisses ou les diocèses ont habituellement une liste des gens disponibles.

Tu as donc des accompagnateurs qui adhèrent à une association. Ça ne veut pas dire qu’ils sont nécessairement accrédités par l’association, mais cela veut signifier qu’ils adhèrent au code d’éthique de l’association. L’association offre de la formation, vérifie la formation des membres et encourage les membres à la formation continue. Quand tu vas vers des accompagnateurs membres, tu peux être sûr que l’accompagnateur a accès à un réseau pour continuer sa formation et/ou valider sa formation.

C’est aussi une bonne chose de vérifier où ils ont fait leur formation. Si une personne a fait sa formation au centre Manrèse à Québec, elle va accompagner spirituellement dans la tradition ignatienne. Si elle fait des études en théologie pastorale, elle accompagnera avec les outils pastoraux qui ont été mis à sa disposition. Si elle a pris des cours du soir en spiritualité orientale elle va accompagner avec ses outils là. Donc, il faut vérifier la capacité de l’accompagnateur d’accompagner dans une tradition et avec des outils qui sont crédibles et pertinents. J’ai moi-même fais plus de 18 retraites à partir des Exercices spirituels de Saint Ignace, j’ai suivi une formation en accompagnement spirituelle à l’Université Creighton au Nébraska. Je suis aussi membre de SDI je continue ma formation et je suis en accompagnement spirituel depuis une vingtaine d’années.

Pour trouver un accompagnateur ou une accompagnatrice, tu peux t’informer à une paroisse, à un diocèse, en ligne, auprès des associations d’accompagnateurs spirituels avec des listes d’accompagnateurs dans ta ville. Il faut faire une première rencontre et voir quelle est la qualité du contact avec cette personne. Il faut poser les mêmes questions que tu poserais à n’importe quel autre professionnel.

J.T. : Ça serait quoi ces questions?

D.R. : Quelle est votre formation? Quelle est votre vision de l’accompagnement spirituel? Ça fait combien de temps que vous accompagnez? Êtes-vous à l’aise d’accompagner des gens de différents âges, de différents backgrounds ethniques, des hommes et des femmes? Êtes-vous spécialisé dans un type d’accompagnement en particulier? Quelle place la psychologie a-t-elle dans l’accompagnement pour vous? Y a-t-il une différence entre accompagnement pastoral et accompagnement spirituel pour vous? En quoi consiste-t-elle?

Il ne faut pas avoir recours à l’accompagnement spirituel en remplacement d’une thérapie. Il y a des gens qui ont tendance à faire ça, parce qu’ils ont la crainte que le milieu thérapeutique ne pourra les accompagner adéquatement par rapport à leur identité religieuse. Les questions permettent de vérifier que la personne a une ouverture et des capacités de base en psychologie, mais en même temps qu’elle peut distinguer l’accompagnement spirituel d’un accompagnement thérapeutique.

Pour aller plus loin, visitez : www.danielrenaud.org
Spiritual Directors International : http://www.sdiworld.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *