Vocations

Vie consacrée

Tant de gens dans l’histoire ont consacré leur vie à des causes nobles et importantes !  On pense par exemple à Nelson Mandela pour la réconciliation de son pays, à Marie Curie pour l’avancement de la science et à tant d’autres dans les arts, le sport, le soin des démunis et des malades, etc.  Dans tous ces cas, le mot « consacré » prend son sens quand on comprend que ces hommes et femmes ont fait de leur cause une priorité, la faisant passer avant d’autres belles et bonnes choses comme leurs loisirs, leurs amis, et même leurs familles et leur propre vie.  Cette cause qui les passionne fait s’allumer sur leur visage une clarté qui transcende les obstacles.  Qui en effet voudrait d’un Mandela amer et rabougri ?

En lire plus

Vie monastique

Par appel de l’Esprit Saint et de l’Église, les Monastères des moines de Bethléem et les Monastères des moniales de Bethléem se consacrent exclusivement à l’adoration du Père en esprit et en vérité, dans la solitude et la communion fraternelle. Ils se mettent à l’école de Jésus, à la manière de sa plus parfaite disciple la Vierge Marie ; ils fixent leur demeure dans l’Évangile et se laissent transformer par la Parole. Ils reçoivent de l’Esprit Saint la paternité de saint Bruno qui leur donne sa sagesse de vie de liturgie, d’amour, de silence, de désert, au coeur de l’Église.

En lire plus

Vie monastique

«Ma nourriture, c’est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’accomplir son œuvre.» Jn 4, 34

Pour saint Benoît, l’amour de Dieu et l’obéissance sont inséparables. «L’obéissance est le propre de ceux qui n’ont rien de plus cher que le Christ» (1), écrit-il dans sa Règle. Le moine sait que l’obéissance du Fils a libéré la nature humaine, et il obéit à son abbé parce qu’il veut imiter le Christ venu faire la volonté de son Père. L’obéissance que Benoît envisage n’est donc pas une obéissance machinale, ni une soumission qui mène à la perte de la personnalité, mais plutôt une obéissance pratiquée par amour. Elle ne concerne pas seulement l’exécution extérieure, mais elle exige aussi l’acceptation du cœur.

En lire plus

Mariage

Quand on s’absente de notre famille, on peut facilement se culpabiliser, comme si une sortie veut dire qu’on néglige ceux qu’on aime. Il n’est pas nécessaire d’éprouver ce malaise.

Il y a un certain temps, je me sentais vraiment éparpillé, que j’en avais beaucoup à gérer: la famille, le travail, notre implication à l’église, nos amis, et la famille éloignée aussi – les oncles, les tantes. Peut-être es-tu dans une situation similaire, trouvant que tu as trop de balles à jongler, trop d’intérêts à poursuivre.

En lire plus

Vie monastique

«Écoute, ô mon fils, les préceptes du maître, et incline l’oreille de ton cœur.» (1) C’est par cette phrase que commence la Règle de saint Benoît. Si ce dernier demande d’écouter, c’est pour mieux entendre Dieu qui parle au fond du cœur. Il n’y a pas d’écoute possible sans silence, et Dieu ne peut être entendu s’il y a trop de bruit dans l’âme. À l’Horeb, c’est dans le murmure d’une brise légère, plutôt que dans le vent puissant et le tremblement de terre, que le Seigneur passa devant Élie (cf. 1R 19,13).

En lire plus

Vie monastique

Saint Benoît demande à celui qui s’engage dans la vie monastique de promettre sa stabilité. Qu’entend-il par cela?

Benoît n’encourage pas le moine à s’installer dans une fausse tranquillité ou une fausse sécurité. D’ailleurs, dans sa Règle, il l’exhorte plutôt à se hâter et à courir dans la voie qui mène à Dieu. C’est pour lui permettre de rester fidèle au Seigneur et aux frères qui lui ont été donnés que Benoît sollicite cette promesse de celui qui s’engage. Les frères, provenant d’horizons divers et de caractères différents, ont été réunis par l’Esprit-Saint pour former une communauté, une famille, qui n’a qu’un but : chercher Dieu en suivant le Christ. En s’encourageant mutuellement, ils tentent tous ensemble de parvenir à la stabilité du cœur, à la paix en Dieu. La stabilité au sein d’une communauté et dans un même lieu leur procure le recueillement, les garde de prendre la fuite devant les difficultés et leur permet de se maintenir dans la bonne voie.

En lire plus