Avance au large

Avance au large ne crains pas de te reprendre
Ta nuit va s’achever : aie confiance…
Avance au large, lâche tes filets
Ta vie va prendre son sens : aie confiance en moi
J’ai un projet d’amour pour toi

logoAAL

Un projet à découvrir

Le Pape Benoît XVI a canonisé une jeune amérindienne de « chez-nous », Kateri Tékakwitha, « celle qui avance en tâtonnant » à cause d’une maladie qui la rendait presque aveugle. N’avons-nous pas, dans notre vie, certains aveuglements qui nous empêchent de nous déplacer allègrement… de prendre « le large » ? Avance au large est un parcours qui propose des haltes stratégiques pour aider les jeunes d’aujourd’hui à poursuivre la route. C’est un cheminement personnel : personne n’est au même point, n’a le même bagage, la même expérience, les mêmes besoins, mais tous portent une soif, une quête, une recherche… Qui suis-je ? Qui suis-je appelé/appelée à être ? À travers LA vocation à l’amour inscrite en mon cœur, quel est mon chemin de don, de communion et de fécondité ? Avance au large est aussi un cheminement avec des frères et sœurs, « compagnons et compagnes de route », avec qui il fait bon échanger, s’entraider, s’encourager. Avance au large fait retentir une Bonne Nouvelle dans nos cœurs : « Je t’ai appelé par ton nom… tu as du prix à mes yeux et je t’aime » (Is 43, 1. 4).

Jésus surprend toujours

Comment ce beau programme a-t-il vu le jour ? Avant de parler d’enfantement, il me paraît normal de raconter une histoire d’épousailles… les miennes ! À l’aube de la vingtaine, à mon plus grand étonnement, Jésus est venu frapper à la porte de mon cœur. Mon caractère très déterminé, indépendant, et une adolescence hyperactive m’avaient entraînée dans le tourbillon de la vie. Au fond, comme tous les jeunes, je recherchais une voie de bonheur et d’épanouissement. Jésus, qui avait déjà fixé son regard sur moi et m’aimait, burinait en moi son appel, mais je l’étouffais. Fortement attiré par le mariage et la maternité, mon cœur était rempli de mille et un projets. À mon insu, un long cheminement de discernement se poursuivait, et la Providence y faisait concourir de multiples événements et rencontres. J’ai appris à canaliser mes élans, souvent excessifs, de don de moi-même. Désireuse de partir en mission dans un pays en souffrance, j’ai plutôt compris que ma terre de mission se trouvait tout près de moi, dans mon milieu de vie. Ce que Jésus veut ? Faire surgir le chef-d’œuvre que nous sommes en vérité…

Jésus se fait proche

Tout au cours de la longue et périlleuse histoire du salut, les récits bibliques d’appels ne manquent pas. Ces « appelés » deviennent pour nous des amis. Certains d’entre eux ont joué un rôle déterminant dans ma vie :

comme le petit Samuel par le prêtre Élie, j’ai reçu un accompagnement spirituel pour m’aider à discerner la voix de Dieu dans ma nuit ;
avec Saul, j’ai été patiemment catéchisée par plusieurs « Ananie » qui m’ont fait redécouvrir mon baptême ;
au cœur de la maison de Marthe et de Marie, Jésus m’a révélé l’importance de ne pas seulement m’agiter dans le service pour lui faire plaisir…, mais de m’asseoir à ses pieds pour l’écouter dans la prière et le contact avec sa Parole;
la Vierge Marie m’a enseigné la disponibilité intérieure à la volonté du Père;
la pécheresse pardonnée et aimante m’a appris comment remettre à Jésus Sauveur les fardeaux qui alourdissent ma vie…

Des diverses missions que Jésus m’a confiées au fil de ma vie consacrée, un appel intérieur a progressivement jailli en moi : offrir aux jeunes adultes l’aide précieuse dont j’avais moi-même bénéficié pour trouver le sens de ma vie !

Jésus dit à Simon : « Avance au large » (Lc 5, 4)

Un jour, dans ce terreau déjà tout préparé par l’expérience et la prière, Avance au large est né : c’est l’enfantement que je vous avais annoncé ! Ce parcours se veut un phare indiquant des repères importants, une lumière sécurisante pour ceux et celles qui ont quitté le port pour partir à l’aventure ! Expérimenté depuis neuf ans au Centre Leunis, animé par la Société du Christ Seigneur, soutenu par Mission jeunesse du diocèse de Montréal, Avance au large est offert aux jeunes qui désirent réfléchir et mieux discerner le projet d’amour et de bonheur que Dieu leur réserve. Tous sont bienvenus, même les jeunes en couples !

Profondément enraciné dans la Parole de Dieu, le parcours permet :

  • une meilleure connaissance de son identité personnelle;
  • la rencontre avec quelques grandes figures bibliques de l’Ancien et du Nouveau Testament;
  • la découverte de la richesse du baptême;
  • l’approfondissement de l’appel universel à l’amour dans la diversité des chemins de don (les vocations);
  • le développement d’une amitié plus personnelle avec le Seigneur;
  • un regard plus lucide sur les blessures de la vie et le besoin de guérison intérieure;
  • l’apprentissage et l’application bien concrète des outils de discernement spirituel.

Avance au large permet à ceux et celles qui s’aventurent dans cette démarche de rechercher la volonté de Dieu sur leur vie. Jean-Paul II disait aux jeunes : « Jésus seul connaît votre cœur, vos désirs les plus profonds. Lui seul, qui vous a aimés jusqu’à la mort, est capable de combler vos aspirations. Ses paroles sont des paroles de vie, des paroles qui donnent un sens à la vie. Personne d’autre que le Christ ne pourra vous donner le vrai bonheur » (XVIIIe JMJ, 2003). Je le crois profondément.

Source: Revue EN SON NOM – Vie consacrée aujourd’hui, Volume 71 no 2, mars-avril 2013. Extrait reproduit avec la permission d’Isabelle Venne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *